ISO Auto, mode manuel et compensation d’exposition.

Dans un article précédent j’expliquais que corriger l’exposition en mode manuel ne servait à rien sinon à changer l’affichage de l’indicateur d’exposition.

Pour résumer la chose, vous fixez une valeur ISO, vous fixez un couple ouverture/vitesse qui positionne l’indicateur d’expo au centre: 0 ev. Vous prenez la photo (que l’on nommera Photo A)

Si vous appliquez une correction de -1.0 Ev, l’indicateur d’exposition se déplace vers la gauche pour vous dire que vous êtes sur-exposé. Si vous prenez la photo (Photo B), comme vous avez le même ISO, ouverture, vitesse (en supposant que la lumière était constante) vous aurez la même image !

photo A = photo B.

Toujours avec la correction d’exposition appliquée, Vous modifiez vos paramètres pour ramener le bargraph au centre, vous prenez la Photo (Photo C).

La Photo C est bien sous-exposée par rapport à A et B. (mais très certainement correctement exposée selon vos souhaits)

Nous allons voir que dans certains cas, le fonctionnement de la correction d’exposition en mode M à un sens et permet d’obtenir une image différente sans toucher à l’ouverture et à la vitesse ! 🙂

Le D3s étant absolument époustouflant sur la gestion des ISO (ici et ici), j’ai décidé de l’utiliser en mode ISO Auto pour une petite séance photo du Midi.

Vous pouvez appliquer ces principes avec tout boitier qui propose la gestion des ISO auto.

  • je règle l’iso du boitier sur la valeur « normale » que je souhaite utiliser (en général la valeur Minimale optimum du boitier –  200 ISO pour le D3s ).
  • Dans le menu ISO Automatique j’indique la valeur Maximum d’ISO à utiliser. ISO maximum que je considère exploitable pour le type d’image que je dois faire et en fonction des capacités de mon boitier. j’ai mis 6400 (d’accord je triche!)
  • j’indique aussi au boitier la vitesse minimum à adopter avant d’augmenter l’iso -Vitesse d’obturation mini. (utile lorsque l’on travaille en priorité ouverture ou en mode P). Dans ces modes la vitesse est calculée par le boitier. Si celle-ci descend en dessous du seuil indiqué, le boitier augmente l’iso jusqu’à ce qu’il puisse de nouveau utiliser cette vitesse mini. Je choisi une vitesse mini qui me permet de travailler à main levée. (1/100s pour l’exemple)

En français on dirait au boitier :

si tu as assez de lumière reste à 200 ISO. Sinon tu peux monter progressivement mais pas plus que 6400. Et au cas où tu calcules une vitesse pour moi (mode A,P), considère qu’en dessous du 1/100s de seconde c’est trop lent et qu’il te faut plus d’iso pour ramener la vitesse à 1/100s.

En Mode P

  • Le boitier se débrouille ! Pour le coup on est vraiment en tout automatique. Il va quand même tenter d’utiliser l’iso le plus petit dans tous les cas (en respectant notre contrainte de vitesse d’obturation minimum).

En mode A

  • Je fixe l’ouverture – choix de la profondeur de champs désirée.
  • Le boitier calcule la vitesse en fonction de la lumière disponible. s’il atteint la limite basse que nous avons fixée (1/100s pour l’exemple), il augmente l’iso jusqu’à obtenir 1/100s.
  • si j’applique une correction d’expo de -1.0 Ev, il diminue en priorité l’ISO , si l’iso revient au nominal (200 ISO) il va augmenter la vitesse.

En mode M

  • Je fixe l’ouverture – choix de la profondeur de champs désirée.
  • Je fixe la vitesse – attention cependant à choisir une vitesse raisonnable pour le type d’image que l’on souhaite faire sinon les iso s’envolent!
  • Le boitier calcule l’iso.
  • Si j’applique une correction d’exposition de 1.0 Ev, il descend l’ISO provoquant ainsi la sous-exposition souhaitée de l’image (par rapport à son calcul de base). – contrairement à ce que j’expliquais dans le précedent article.

La différence par rapport au cas décrit dans l’article précédent c’est que nous avions figé tous les paramètres de la prise de vue. Ici nous laissons le choix à l’appareil photo de calculer la sensibilité. En mode ISO automatique, la correction d’exposition en Mode M a une utilité autre que de faire bouger le bargraph ! cela corrige vraiment l’exposition. (sauf si on atteint l’iso mini!)

Par curiosité, Que se passe-t-il si j’indique un iso souhaité élevé et que j’ai subitement trop de lumière à ma vitesse minimum ? (Tests réalisés avec un D3s)

en Mode P  le boitier conserve l’ISO de base indiqué même s’il est trop élevé et fait varier le couple vitesse / ouverture (il a conservé HI2 alors que je photographiais mon plafonnier allumé!)

En mode A, le boitier conserve l’iso indiqué et augmente la vitesse.

En Mode M, le boitier adapte l’ISO. (on force les 2 autres valeurs il n’a pas trop le choix.

Je précise à toute fin utile que la bonne stratégie consiste tout de même à choisir un ISO de départ faible ! et non l’inverse. j’ai juste voulu savoir comment se comportait le boitier.

Au final l’ISO auto ?

Avec le D700, Je n’ai jamais (ou très très peu) utilisé ce mode. J’avais plutôt l’habitude de me rendre compte que ma vitesse chutait trop ou que mon bargraph d’exposition m’indiquait que mon couple vitesse ouverture était trop ‘sombre’ pour décider de monter l’iso le cas échéant. C’est pourtant un sacré confort d’utilisation qui permet d’être plus réactif sur les prises de vues tout en obtenant le meilleur ISO possible en fonction de la lumière.

ATTENTION toutefois en Mode M : il est facile de se faire surprendre et de continuer avec des ISO anormalement élevés ! Regardez la photo ci-dessous.  Aucune raison ici d’être à 800 iso. j’ai choisi f/16 pour la profondeur de champs, mais 1/320s c’est trop. Comme je suis en mode M, je décide. Le boitier compense. il est fort probable que peu de temps avant j’ai pris une image plus lumineuse et que j’ai augmenté la vitesse pour compenser une sur-ex à l’iso minimum. (ou j’étais à moins que f/16)

ISO Auto Mode M

Même problème sur l’image suivante. je suis toujours à 1/320s ce qui entraine l’utilisation d’un 720 ISO au lieu du 200 souhaité qui devait fonctionner à merveille ici.

Pour conclure je dirais que c’est un mode plutôt confortable mais qui demande un peu de pratique pour éviter ce genre de piège, surtout en mode M. En mode A il n’y a pas de risque puisque l’on fixe 1 seul paramètre : l’ouverture.

Leave a Reply