Modifier la luminosité d’une image dans Photoshop – partie 5

Photoshop est tellement vaste qu’on se demande s’il n’y a pas autant de techniques que d’utilisateurs.

Rappel  des techniques abordées dans les parties précédentes

Dans la partie 1

  • Réglage : ‘Luminosité/contraste ».  Bien qu’adobe ait grandement amélioré son fonctionnement dans les versions récentes, j’utilise  rarement ce réglage. On fait souvent mieux (on a plus de contrôle) avec d’autres techniques.
  • Réglage : Tons foncés / Tons clairs. à tester sur les images avec des extrêmes.

Dans la partie 2

  • Réglage : Niveaux. J’utilise plutôt les courbes. Un des ‘avantages’ de niveau sur les courbes dans les vieilles versions était, selon moi, l’affichage de l’histogramme. Dans les versions récentes de PS, l’histogramme est aussi affiché en fond de la courbe. Je préfère donc la courbe.
  • Réglage : Courbes. Tres certainement le calque de réglage le plus utilisé de photoshop. Attention toutefois à ce que l’on fait avec

Dans la partie 3

  • Une technique plus exotique apparue dans CS5 : le HDR toning ou simulation de HDR à partir d’une seule image. c’est une sorte de ‘Tons foncés/ tons clairs tres fortement boosté et ne convient pas forcément à toutes les images.

Dans la partie 4

  • Les calques en mode ‘Luminosité’. Ajouter un calque au dessus de l’image et changer le mode en luminosité.

Et il en reste encore plein ! c’est l’objet de cette partie 5.

Pour des modifications de certaines parties de l’image vous pouvez utiliser les outils dodge et burn (outils densité + et densité – )  – Pensez à changer les paramètres de vos outils pour un meilleur contrôle. Ces modifications étant « destructrices » je vous conseille de dupliquer le calque et de travailler sur la copie. Vous pourrez même par la suite changer l’opacité pour atténuer votre effet.

ici j’ai pris une grosse brosse ronde, assez diffuse (dureté faible),  si je me sers de l’outil cela va affecter les tons moyens et j’ai réglé le paramètre exposure à un % faible. Chaque action est « discrete ».

Pour les cas ou l’on souhaite « densifier » un ciel un peu trop pale je vous recommande de lire ce tutoriel . Il parle de courbes, masques , niveaux et mode ‘multiplication’ d’un calque sur lui-même. Parmi les différents modes de fusion des calques certains sont plus adaptés à faire ce que l’on cherche

Voici les différentes familles de photoshop

Pour certaines familles (darken, Lighten, Overlay) le premier choix donne le « ton » de l’action. Les suivants seront plus ou moins similaires (avec des variations dans l’algorithme de calcul).

Il faut savoir que certains modes de fusion ont un comportement totalement différent selon le mode de l’image (RVB ou Lab). Pour en être convaincu testez ceci :

  • Ouvrez une image
  • dupliquez le calque sur lui même (Ctrl+J).
  • Changez le mode de fusion du calque supérieur en « Multiply »
  • Observez le résultat.
  • Changez le mode de l’image (image / mode /lab ) :  NE PAS APPLATIR
  • Observez le résultat ! c’est différent.

N’hésitez pas à les tester les différents modes pour comprendre ce qu’ils peuvent vous apporter.

Puisque nous parlons du Lab, dans ce mode la couche L contient les informations de luminosité. Les couches a et b contiennent les informations de couleur. Vous pouvez donc décider de passer votre image en mode Lab pour appliquer des courbes de correction à la couche L uniquement.

Ces explications peuvent vous paraître un peu succinctes, mais la meilleure manière d’apprendre sur photoshop est de pratiquer et de tester les différentes techniques. Il n’y a pas de magie, passez-y du temps ! et si possible faites-le quand vous n’avez pas spécialement besoin de travailler une image. Un entrainement que vous serez content d’avoir fait lorsque le besoin de travailler une image « pour de vrai » se présentera.

Bonnes manipulations.

Leave a Reply