Comprendre la photo au flash et les différents paramètres 4

Comme je le disais dans l’introduction sur la photo au flash, de nombreux paramètres influent sur le résultat. C’est ce qui rend la photo au flash complexe. Mais, une fois ces paramètres assimilés ce n’est pas si dur que cela. On se demande souvent comment régler son flash. Mais comme vous pourrez le constater, il existe de nombreux autres paramètres. Vous verrez qu’il est plus simple de contrôler les choses lorsque l’on travaille en manuel. Si vous combinez Flash TTL avec Mode automatique sur le boitier et ajoutez à tout cela un peu d’ISO AUTO et il y a de grande chance que vous n’arriviez jamais à comprendre ce qui se passe lorsque vous utilisez votre flash et que vous avez des résultats inconsistants d’une photo à l’autre.

1/ réglage de la puissance ou la portée du flash

Le réglage du flash en lui même

  • La puissance du flash lorsqu’il est réglé en manuel (Fraction de la puissance maximum).
    • 1/1 est la puissance maximum réglable, 1/128 (sur un SB-900, un flash interne de D700) est la puissance mini réglable.
  • La correction d’exposition du flash (-3 / +3 sur un SB-900) en cas de mesure auto. (-1/+3 sur le flash interne d’un D700)

Les réglages du boitier

  • L’ISO
    • Plus l’iso est fort et plus le flash va « loin » à puissance équivalente, ou moins il faut de puissance pour atteindre la même distance avec un éclairement équivalent. D’ailleurs la puissance d’un flash est exprimée en Nombre Guide (NG). Tres souvent exprimé à 100 ISO, selon la mesure du constructeur le chiffre peut être gonflé ! Nikon, pour son SB-700 donne plusieurs mesures
      SB-700 : Nombre guide : 25 (ÉGALE)/28 (STD)/30 (Pondéré central) (format FX, ISO 100, en m, à 35 mm). Nombre guide maximal : 38 (STD, format FX, ISO 100, en m, à 120 mm).
    • Comme la plupart du temps les ISO « nominaux » de nos boitiers sont 200, il faut recalculer le nombre Guide de son flash.

    nouveau nombre guide = nombre guide x √(nouvel iso/iso 100)
    NG2 = 38 * √(200/100) = 53 !

    à 400 Iso, vous doublez votre nombre guide. (NG*√4)

    • La formule suivante permet de comprendre pourquoi la portée du flash augmente lorsque l’on monte l’iso :
      • (ouverture du diaphragme) = (nombre guide) / (distance flash-sujet)
      • ou  Distance Flash sujet = NG / ouverture
      • Plus le NG est grand et plus la distance augmente pour une ouverture figée.
    • Si vous vous servez de l’échelle des distance de votre Flash et que celui-ci n’est pas sur la griffe du boitier, pensez à régler l’ISO sur la tête de flash pour que le calculateur soit correct. Le SB-900 affiche l’iso en dessous du Mode lorsqu’il est sur ON. Vous pouvez régler l’iso en appuyant sur OK longtemps puis en naviguant sur ISO à l’aide de la molette. (de 3 à 8000)
  • L’ouverture
    • Agit comme l’iso. Plus on ouvre et plus le flash va loin à puissance équivalente. La formule du nombre guide ci-dessus permet de comprendre pourquoi la distance augmente quand on ouvre le diaphragme. plus l’ouverture est grande (donc chiffre petit, tel que f/2.8,   f/1.4) et plus la ditance est grande.
    • La distance max à f/11 ( Distance = NG / 11) est plus petite que la distance max à f/2,8 (Distance = NG/2,8)

remarque : les réglages du boitier ont d’autres conséquence comme ajouter du bruit pour la montée en iso ou changer la profondeur de champs.

Les accessoires

  • Diffuseurs sur le flash
    • change la qualité de la lumière (nous verrons ce point plus tard) et diminue l’intensité de la lumière à distance équivalente

La distance du flash par rapport au sujet. – Flash en MANUEL

  • Petite précision : il s’agit de la distance que la lumière doit parcourir jusqu’au sujet ( et non la distance physique du flash par rapport au sujet). Si vous avez un flash cobra monté sur l’appareil et que vous orientez la tête à 45° pour rebondir sur un plafond, vous augmentez la distance entre le flash et le sujet – même si vous ne changez pas de place. Votre flash devra donc donner plus de puissance pour le même éclairage par rapport à une tête de flash dirigée directement vers le sujet
  • Si vous avancez ou reculez – vous changez la quantité de lumière reçue par le sujet (en considérant qu’il est toujours réglé en manuel et que vous ne changez rien – si vous êtes en TTL vous avancer ne va rien changer – sauf assombrir le fond, nous verrons pourquoi dans un autre article). Le Flash réglé en manuel donc, si vous reculez, le sujet est moins éclairé. Vous avancez, il est plus éclairé. à vous de compenser en changeant l’ouverture.

Remarque : La distance du flash par rapport au fond permet de contrôler la quantité de lumière que reçoit le fond. En conséquence, l’emplacement du sujet entre le flash et le fond est très important pour contrôler la lumière reçue par le le fond.

2/ modifier la qualité de la lumière et la couleur du flash

  • La position de la lumière par rapport au sujet  (à l’arrière du sujet, de face, sur le coté, en dessous, au dessus, etc..)
    • L’éclairage le moins intéressant est souvent celui de face! C’est pour cela que l’on recommande de ne pas laisser le flash cobra sur l’appareil ( ou de faire rebondir la lumière pour qu’elle n’arrive pas de face – et soit diffusée). Il y a une phrase qui dit : « La lumière montre, les ombres définissent ». Les ombres ont donc une très grande importance sur le rendu de l’image. Positionner le flash, c’est définir ce qui sera éclairé et ce qui sera dans l’ombre.
  • La taille apparente de la source lumineuse.
    • C’est un concept très important. L’exemple naturel est le soleil. Lorsqu’il fait beau et que vous êtes en plein soleil, les ombres sont très marquées, avec des contours nets. Le soleil, bien que physiquement très très grand est tellement loin qu’il apparait comme une source de lumière ponctuelle (donc de petite taille apparente). Si des nuages arrivent, ils jouent le rôle de « diffuseur ». Les ombres disparaissent. C’est lié au fait que le nuage semble très grand par rapport au sujet (nous sur le sol). La lumière arrive de tous les côtés et les ombres disparaissent. Pour augmenter la taille apparente d’une source de lumière, on peut déjà commencer par augmenter sa taille physique en plaçant un diffuseur devant, mais on peut aussi l’approcher du sujet pour qu’elle semble moins petite.
    • Dans ces vidéos, Joe Mc Nally utilise très souvent des draps pour diffuser/réfléchir la lumière ! Ici tout est permis. Rebond sur un mur blanc, plafond, Flash derriere un drap, qui rebondi sur un drap, sur un t-shirt blanc, etc.
  • Les accessoires que l’on place sur les flash et qui permettent de modeler la lumière (Snoot, grilles, gels colorés, volets)
    • Les gels colorés permettent de modifier l’aspect de la lumière. Soit dans le but même de créer une lumière « créative » colorée, soit dans le but de compenser la température de couleur du flash. Si à la lecture de l’article sur le mélange de la lumière ambiante et lumière du flash vous avez essayé avec des lumières intérieures vous vous êtes certainement rendu compte que la lumière du flash n’a pas la même couleur que votre ampoule et que cela vous pose des problèmes pour le réglage de la balance des blancs. L’astuce consite à régler la balance pour l’ampoule (tungstene) puis de réchauffer la lumière du flash avec un filtre de couleur orange.
    • Les Snoot, Grilles -nid d’abeille, volets, permettent de contrôler la directivité de la lumière. En tout cas, de l’empêcher d’aller la ou on ne veut pas.
  • Le réglage de la tête du flash du Cobra
    • Sur un SB-900 vous pouvez modifier la façon dont la lumière est envoyée en jouant sur 2 paramètres. Le Zoom et la répartition de la lumière (Pondérée centrale, Egale ou standard). Le niveau de zoom agit un peu comme un « snoot » et va concenter la lumière.  Lorsque le flash est monté sur la griffe et que le zoom est en automatique, il suit la focale utilisée. Mais vous pouvez très bien « forcer » une valeur si vous le souhaitez. Lorsque le flash n’est pas branché sur la griffe, il suffit d’appuyer sur le bouton zoom, puis de tourner la molette pour un réglage entre 17mm et 200mm (si le diffuseur grand angle est monté sur la tête le zoom est figé à 14mm !). Si vous souhaitez changer le zoom alors que le flash est sur la griffe, il faut d’abord aller dans le menu (appuyez sur OK quelques secondes) et changer le paramètre M ZOOM sur on. C’est aussi dans ce menu que vous changez le « pattern » de lumière (CW : centred weighted, STD : Standard, EVEN : uniforme)

Il y a quelques temps j’avais réalisé un schéma « Mind mapping » à l’aide du programme Freemind. Il montre à quel point les paramètres sont nombreux et aussi souvent liés!

réglage du flash et impacts sur le résultat

Cliquez sur l’image pour voir le graphique en taille réelle.

4 thoughts on “Comprendre la photo au flash et les différents paramètres

  1. Reply Chrystelle Oct 28,2010 17 h 17 min

    Merci Laurent , tu me fais penser qu’il serai bien que je sorte mon flash.
    Tes explications me seront utiles.

  2. Reply Nounours Nov 9,2010 7 h 52 min

    Vraiment très bien cette article, bravo a toi.

  3. Reply myrddin13 Nov 10,2010 9 h 51 min

    bonjour,
    Très intéressante mise au point sur l’utilisation des flashs modernes dont je suis un fervent partisan. J’ai placé ce lien dans mes favoris au même titre que le bloc de melina-barrals. Juste un peu d’illustrations seraient la bienvenue.
    cordialement
    myrddin13

Leave a Reply