Nikon CLS. 4

CLS signifie Creative Light System. Un nom choisi fort à propos je trouve. Grâce au Nikon CLS, Nikon permet à monsieur tout le monde de travailler en flash déporté avec un ou plusieurs flashs, de les répartir dans des groupes différents et pour finir, de piloter leur réglage depuis le boitier !

Vous savez très certainement que le flash monté directement sur le boitier ne produit pas un éclairage très artistique. Dans certains cas vous pourrez orienter la tête pour rebondir sur le plafond ou un mur pour modifier l’éclairage. C’est déjà pas mal mais vous pouvez faire encore mieux avec le système Nikon. Vous pouvez mettre vos flash ou vous voulez ! (si vous savez pas pourquoi il est préférable de travailler avec le flash ailleurs que sur le boitier lisez ceci  Strobist_L101_French). Flash déporté signifie ne pas être positionné physiquement sur la griffe de votre boitier. On peut déporter son flash avec des moyens simples et « physiques » comme un câble de synchronisation ou un « bras » ou avec d’autres moyens « plus ou moins honéreux – émetteur et récepteurs radio.

Et puis il y a le Nikon CLS.

Que faut-il pour faire du Nikon CLS ?

Au minimum il vous faut

  • un controleur compatible Nikon CLS (boitier et flash interne qui gère ce mode ou une unité externe SU-800, ou un SB-900 en mode controleur ou Metz AF58)
  • un flash ‘esclave’ comptabile Nikon CLS (Nikon sb-600, sb-800, sb-900 ou Metz AF-48-1 N ou AF 58-1 N)

Avec cela vous pouvez commencer vos expérimentations avec le système (La difficulté sera de placer le flash remote si vous êtes seul à faire la photo). Il vous faudra donc certainement un pied pour y placer votre flash. (j’ai acheté ce kit Lastolite 100 cm pour débuter)

Comment fonctionne le Nikon CLS ?

Les flash échangent des informations au travers de pré-éclair. (ce qui au passage rend impossible l’utilisation d’un flash-mètre comme le Sekonic L308s réglé en mode ‘wireless’, celui-ci mesurant la lumière au premier éclair ‘détecté’)

Comment mettre le Nikon CLS en oeuvre ?

Etape 1 : S’assurer que le controleur et les flash esclave sont sur le même canal. (un réglage que vous changerez rarement).

Sur le D700 le réglage se situe dans le menu e3

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=8zCRi2UIM-U[/youtube]

J’ai réglé mon boitier sur le canal 3. (1 à 4). – pour éviter qu’un autre boitier réglé par défaut sur 1 ne déclenche mes flash. Mais bon, avec 4 canaux il ne faut pas être 5 à vouloir piloter son flahs à distance sur le même événement. Si c’est la 1ere fois que vous utilisez le système tout devrait être réglé sur le canal 1. Vous n’êtes pas obligés de changer le canal.

Etape 2 : le réglage des flash

Réglez votre flash en mode remote. Pour un SB-900 c’est très simple, il suffit de tourner le bouton jusque « Remote »

Nikon CLS - SB900 mode remote - Group A - Channel 3

Flash déporté – Groupe A – Canal 3

Ensuite vous devez positionner votre ou vos flash dans leur groupe. La notion de groupe permet de régler les flash de manière séparée, disons Groupe A pour la lumière principale et Groupe B pour la lumière complémentaire. Vous réglez donc un flash sur Groupe A et l’autre flash sur Groupe B, les 2 sur le même canal (qui est aussi celui réglé sur le boitier)

Sur le SB-900, appuyez sur le bouton de fonction situé en dessous de GR pour changer le groupe et celui situé en dessous de Ch pour changer le canal. (qui je le rappelle doit être le même que celui indiqué sur le contrôleur). Mon SB-900 est donc réglé dans le groupe A / chan 3.

Et c’est tout ! vous n’indiquez pas de puissance, etc. La suite se passe sur le controleur.

Etape 3: la partie créative , le réglage des lumières.

Si vous utilisez le flash interne du boitier pour controler vos flash distants, pensez à le sortir ! C’est l’éclair du flash interne qui pilote le système. Vous pouvez d’ailleurs choisir de le faire participer à l’éclairage ou pas.

Sur le menu e3  du D700 vous pouvez controler le réglage du flash intégré plus deux groupes (A et B). Avec un SB-900 vous pouvez controler le flash maitre + 3 groupes (A,B,C).

Vous pouvez régler le mode de chaque groupe.

  • — : signifie ne sera pas utilisé pour le calcul de l’exposition.
  • TTL : le groupe fonctionne en TTL ! bien que le flash soit distant et non relié par cable.
    – le réglage complémentaire de ce mode permet d’indiquer la correction d’exposition du flash . si vous trouvez le flash trop présent sur la prise de vue, vous pouvez réduire sa puissance jusque -3.0 Ev sur le D700
  • AA : Mode auto que je n’utilise jamais.
  • M : Mode manuel . le second réglage à droite du mode permet d’indiquer la puissance du flash en fraction de sa puissance maximum. (comme un flash de studio). à 1/1 vous êtes à pleine puissance et au minimum vous descendez à 1/128.

Les réglages des groupes sont indépendants. Vous pouvez régler un groupe en mode TTL et l’autre en M.

J’ai pour habitude de mettre le flash intégré sur — afin qu’il ne participe pas à la prise de vue (le moins possible en tout cas) et d’avoir chacun de mes 2 flash dans des groupes séparés.

Cela fonctionne très très bien en intérieur. Vous arrivez même à déclencher le flash situé dans une autre pièce alors que le controleur ne voit pas directement le flash (cela fonctionne grâce au rebond de la lumière sur l’environnement)

En extérieur c’est plus contraignant. il faut bien faire attention à ce que la « cellule » du flash voit le contrôleur. Enfin, cela fonctionne quand même plutôt bien. (mais cela n’a pas la souplesse et fiabilité d’un système comme Pocketwizard qui n’est pas encore opérationnel i-TTL ils le sont maintenant)

Pour finir sur le sujet voici quelques vidéos et liens.

Articles qui traitent du NikonCLS sur Flashnclick

Articles qui parlent du SB 900

une video promotionnelle de Joe McNally qui utilise le système dans le désert de Vegas (un SB-800 en maitre, 3 flashes dans 3 groupes – Mode TTL)

Un site en anglais qui parle du système Flash nikon en général

Pixelistes : Réglage SB-800 / SB-600

à vous de jouer.

PS : à relire , le petit Guide Nikon livré avec le SB-900 – Galerie de photo échantillon (si vous n’avez plus la doc papier, vous pouvez le télécharger sur le site de Nikon (il faut être enregistré) ainsi que celui du SB-800/SB-600

4 thoughts on “Nikon CLS.

  1. zepouet Fév 28,2010 13 h 06 min

    Explications géniales ! Merci, merci, merci !

    Moi qui cherchait désespérement des infos complémentaire sur mon sb-900, je suis ravi.

    Allez je twitte 😉

  2. Joël Fév 28,2010 19 h 32 min

    Un bon « guide » du CLS, c’est le livre « The Hot shoe diaries, big lights with small flashes », de Joe McNally.

    • capteurs Fév 28,2010 19 h 35 min

      il fait partie de ma bibliothèque ;). ainsi que « the moment it clicks ». Si vous comprenez l’anglais, ne ratez pas les leçons de Joe sur Kelbytraining.com (et plein d’autres sujets – l’abonnement annuel est un très très bon investissement compte tenu de la qualité de l’information qu’on y trouve. Photo, logiciels, tout y passe !

  3. laurent Juil 11,2010 20 h 06 min

    J’ai réparé les youtube qui ne fonctionnaient plus .

Comments are closed.